Pokémon GO or No Go? Les jeux mobiles : l’un des pires facteurs de distraction du personnel

SMS, réseaux sociaux, services et suivi de géolocalisation, calendrier...Beaucoup des jeux installés sur des appareils mobiles professionnels peuvent accéder à des fonctions et données sensibles…

Paris - 25 octobre 2016 - Grâce à des phénomènes tels que Pokémon GO, la réalité augmentée et les jeux basés sur la VR en général sont clairement sur une dynamique positive sur les appareils mobiles.  Selon les prévisions du cabinet IDC, le nombre de « gamers » sur smartphones et tablettes dépassera 1,9 milliard d’individus en 2020.  Ces types de jeux devraient séduire des millions d’utilisateurs d’appareils mobiles ces prochaines années, une tendance qui ne devrait pas épargner les entreprises.  En effet, en vertu du nouveau rapport « It’s Not All Fun and Games: A BYOD Reality Check for Companies », beaucoup de ces applications populaires pourraient enfreindre les stratégies de gestion des risques.

« Bien que certains employés soient attentifs à la sécurité et à la confidentialité de leurs données pour les applications qu’ils téléchargent sur leurs appareils mobiles, cette attention reste cependant assez rare », déclare Maureen Polte, vice-présidente chargée de la gestion des produits chez Flexera Software.  « Lorsqu’ils utilisent ces smartphones dans le cadre professionnel, leur manque de jugement peut présenter un risque pour les entreprises.  L’automatisation de l’Application Readiness fréquemment utilisée par les organisations pour tester leurs applications doit donc être étendue aux applications mobiles, afin que les DSI puissent identifier clairement celles qui enfreignent leurs stratégies en matière de BYOD. »

Les résultats du rapport indiquent que sur 60 célèbres jeux mobiles iOS1:

  • 73 %, dont Angry Birds, AR Defender 2, Bejeweled Classic, Bubble Shooter, Clash of Clans, Clash Royale, Color Switch, Game of War, Mobile Strike, Pokémon GO et Slither, ont accès aux services et au suivi de la géolocalisation.
  • 68 %, dont Angry Birds, Bejeweled Classic, Bubble Shooter, Clash of Clans, Clash Royale, Color Switch, Game of War, Mobile Strike et Slither, ont accès à des comptes de réseaux sociaux.
  • 58 %, dont Angry Birds, Bejeweled Classic, Bubble Shooter, Clash of Clans, Clash Royale, Color Switch et Slither, ont accès aux calendriers des appareils.
  • 54 %, dont Angry Birds, AR Defender 2, Bejeweled Classic, Bubble Shooter, Color Switch et Slither, peuvent envoyer des SMS.

« Malheureusement, les développeurs d’applications mobiles ne sont pas tous dignes de confiance », ajoute Maureen Polte.  « Les DSI doivent mettre en place un processus d’Application Readiness centralisé, automatisé et reproductible afin d’identifier et de tester ces applications, mais aussi de déterminer leurs actions et de vérifier qu’elles respectent les stratégies BYOD établies. »

Dans le cadre de l’élaboration de ce rapport, Flexera Software a identifié près de 60 jeux mobiles populaires. Cet échantillon réduit est représentatif des applications trouvables sur l’Apple App Store et pouvant être facilement téléchargées par des employés sur leur appareil personnel ou professionnel.  Ces produits ont été testés à l’aide d’AdminStudio Mac® and Mobile, une solution de gestion des stratégies d’Application Readiness. Celle-ci permet aux organisations d’identifier, de gérer, de suivre et de fournir des rapports sur les applications mobiles ; de simplifier la gestion de ces applications ; de réduire les risques liés à leur utilisation ; et de satisfaire la croissance rapide de la demande en la matière en entreprise.

Télécharger le  rapport.

Not All Fun and Games

1 Les applis testées sont : 100 Balls, Angry Birds, Angry Birds Rio, AR Defender 2, Baby Twins – Terrible Two, Batman: Arkham Underworld, Bejeweled Classic, Bubble Shooter, Buddyman Run, Candy Crush, Clash of Clans, Clash of Kings, Clash Royale, Color Switch, Cookie Jam, Crossy Road, CSR Racing 2, Despicable Me: Minion Rush, Dictator: Emergence, Diner Dash, Disney Emoji Blitz, Doodle Jump Free, Drop Out, Eggs, Inc., Episode – Choose Your Story, Farm Heroes, Farm Heroes Saga, FIFA 16 Ultimate Team, Game of War, Hand of God, Happy Wheels, Harvest Swap, Hay Day, Hungry Shark Evolution, Ingress, Jetpack Joyride, Kendall and Kylie, Micro Machines, Mobile Strike, Mr Jump, NBA Live Mobile, PartyPoker, Piano Tiles, Pokémon GO, Quizduell, Rolling Sky, Slither.io, Snappy Bird: New Season, Soccer Stars, Stack, Steps, Subway Surfers, Talking Tom Gold Run, Temple Run, Temple Run 2, The Sims FreePlay, Walking Dead, Words with Friends and Zynga Poker Classic – Texas Holdem.

Ressources :

Suivre Flexera…

À propos de Flexera

Flexera repense la façon dont vous achetez, vendez, gérez et protégez vos logiciels. Nous considérons l'industrie du logiciel comme une chaîne d'approvisionnement et rendons la vente et l'achat de logiciels ainsi que les données sur les actifs technologiques plus rentables, plus sûrs et plus efficaces. Nos solutions de monétisation et de sécurité aident les vendeurs de logiciels à transformer leurs modèles commerciaux, à augmenter leurs revenus récurrents et à limiter les risques liés aux logiciels open source. Nos solutions de gestion des actifs logiciels (SAM) et des failles de sécurité optimisent l'achat de logiciels. Elles aident les entreprises à acquérir uniquement les logiciels et services cloud nécessaires, à gérer leurs actifs et à réduire les risques associés à la sécurité et à la conformité. En développant ces solutions et en accompagnant l'ensemble de la chaîne d'approvisionnement logicielle, Flexera a bâti le plus grand référentiel au monde en matière de connaissance du marché des actifs technologiques. En activité depuis plus de 30 ans, Flexera compte plus de 1 300 employés passionnés qui aident nos 80 000 clients à générer chaque année des millions d'euros de retour sur investissement. Consultez notre site Web : www.flexera.fr.

Pour plus d'informations, contactez :

Flexera
Amanda Ingalls
(949) 241-1515
aingalls@flexera.com

*Toutes les marques commerciales tierces sont la propriété de leurs détenteurs respectifs.

*Toutes les marques commerciales tierces sont la propriété de leurs détenteurs respectifs.